home @


AAP- Citoyenneté et intégration européennes 7 et 10 ans après

Appel à communication

Colloque international

Citoyenneté et intégration européennes 7 et 10 ans après

European Citizenship and Integration 7 and 10 years after

Colloque international subdivié en 4 journées : 16 avril 2014, Sofia 23 avril 2014, Banska Bystrica 15 mai 2014, Cluj-Napoca 8 juillet 2014, Szeged

Pour les pays des dernières vagues d‟intégrations, 7 et 10 ans après, les situations restent bien différentes. À la première dichotomie évidente (inégalité/disparité) entre le Nord et le Sud se juxtaposent des différences entre l‟Est et l‟Ouest (que les Fonds structurels ont eu pour mission de tenter de réduire). Les attentes des Européens étaient grandes et des désenchantements aujourd‟hui s‟expriment. De plus, ces évolutions ont mis en évidence la réalité et l‟intensité des disparités internes au sein de chaque État membre, qui s‟imposent à tous les citoyens et qui constituent un fondement, avec les conséquences de la crise depuis 2008, à la fois de mise en place de solidarités élargies et de tendances à des replis identitaires et/ou nationalistes. Une crise idéologique profonde semble secouer certains pays, en particulier lorsque les institutions nationales sont moins reconnues ou légitimées, comme en Bulgarie. Ainsi, en particulier pour les anciens pays satellites de l‟URSS, cette intégration européenne, ce « retour en Europe » pour beaucoup, après la création d‟un nouvel État pour quelques-uns, s‟inscrit dans un processus plus ou moins long. Il a fallu en effet mettre en place des négociations, des mises aux normes, des transformations souvent profondes des droits, des réglementations voire des institutions. Une « Européanisation » institutionnelle, en quelque sorte, qui s‟est inscrite dans une mutation que beaucoup d‟analystes ont qualifié de « transition », économique et démocratique.

Plus de détails ; cf. appel à communication joint