home @


Numéro 59 de Germanica en ligne

Bénédicte Terrisse, Werner Wögerbauer (dir.), La modernité littéraire dans l’Allemagne divisée (Germanica n°59-2016), 18€, ISSN 0984-2632

Le dossier principal se propose de rouvrir la question du sort de l’héritage de la modernité dans l’Allemagne divisée en revenant sur le postulat communément admis d’une polarisation opposant, à partir des années 1950, une Allemagne de l’Ouest bastion quasi naturel de la modernité à une Allemagne de l’Est s’inscrivant avec obstination du côté de la tradition. Chacune des contributions analyse la manière dont les pratiques corroborent ou invalident les principes politiques et idéologiques établis dans l’Allemagne occupée et figés par la suite en image d’Épinal en jetant une lumière singulière sur un aspect de la question de la modernité, d’un côté et de l’autre du rideau de fer.

Le second dossier présente la réception en RDA d’un auteur ou d’un mouvement littéraire de la modernité française, du XIXe au XXe siècle (Verlaine, le surréalisme, Paul Éluard, Louis Aragon et Georges Perec), à partir des péritextes (préfaces et postfaces) de l’ouvrage paru à l’est du rideau de fer et du dossier de publication conservé dans la section « République Démocratique Allemande » des archives fédérales (Bundesarchiv).

Consulter le numéro sur revues.org