home @


Les Manuscrits d’écrivains : des mémoires entre deux mondes

Les Manuscrits d’écrivains : des mémoires entre deux mondes

En partenariat avec l’ITEM (UMR-8132), le CESR de Tours (UMR-6576) et l’Universität Bern ;

et dans le cadre du séminaire :

« MANUSCRITOS HISPÁNICOS XIX-XXI/ MANUSCRITS HISPANIQUES XIX-XXI »

Nous avons le plaisir de vous inviter à la journée d’études organisée le :

Vendredi 1 avril 2011, Lille, Maison de la recherche salle 008 (10h-17h)

"Écrivains et manuscrits entre deux mondes"

Le programme ici

' width='' height='' alt='PDF - 1.3 Mo' />
Programme
Programme

Contacts :

Cécile Braillon-Chantraine (Université de Valenciennes)

Fatiha Idmhand (Université du Littoral Côte d’Opale/ Cecille EA4074 Lille)

Bénédicte Vauthier (Université François Rabelais Tours/ CESR UMR 6576)

PRÉSENTATION DU SÉMINAIRE

Le séminaire « Manuscritos hispánicos XIX-XXI/ Manuscrits hispaniques XIX-XIX » prétend construire un pont entre approche critique – sur le mode hispanique – et approche génétique des manuscrits – à la française – en tenant compte de la spécificité des corpus et des contextes nationaux, notamment de la tradition éditoriale. Il s’adresse aux hispanistes (étudiants de second et troisième cycles, post-doctorants, chercheurs confirmés) qui s’intéressent aux manuscrits et brouillons d’écrivains du domaine hispanique (Espagne et Amérique latine), aux problèmes que pose l’édition de textes contemporains, etc.

Le séminaire « Manuscritos hispánicos XIX-XXI/ Manuscrits hispaniques XIX-XIX » prétend construire un pont entre approche critique – sur le mode hispanique – et approche génétique des manuscrits – à la française – en tenant compte de la spécificité des corpus et des contextes nationaux, notamment de la tradition éditoriale. Depuis près de 40 ans, il existe en Espagne une tradition éditoriale en format de poche de textes littéraires hispaniques – le « canon » – destinés à un public de niveau universitaire (Clásicos Castalia, Cátedra, Crítica, Biblioteca Nueva, etc.). Ces éditions présentent une physionomie très particulière par rapport aux collections existantes sur le marché français (Folio, Garnier Flammarion, Points, etc.). Il s’agit le plus souvent d’éditions de textes du Moyen Âge au XXIe siècle, espagnols et hispano-américains, accompagnés non seulement d’une introduction et d’une bibliographie, mais également d’un apparat critique, de variantes, de documents autographes et inédits, etc. S’il existe un consensus quant à la méthode à suivre pour éditer les textes « classiques » (Moyen Âge, Renaissance, Siècles d’Or), il n’en va pas ainsi pour l’établissement et la transmission des textes « modernes » (XIXe-XXIe), et ce malgré le travail innovateur de critique génétique mené depuis les années 1970 au sein de l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM), principalement sur un corpus de textes francophones. Dans le domaine hispanique, ce travail et cette réflexion ont pourtant été à l’origine de la création de la collection Archivos (1984) et de la signature d’un « Accord de Collaboration Scientifique et Culturelle », sous le patronage de l’UNESCO, en vue d’assurer « la conservation et la publication de la littérature latino-américaine et des Caraïbes du XXe siècle ». Si l’on excepte cette collection, dont les objectifs éditoriaux sont aujourd’hui poursuivis par le CRLA-Archivos (CNRS-Poitiers), on constate que critiques et éditeurs hispaniques, forts d’une tradition philologique bien établie, se basent sur un minutieux travail effectué dans les archives, consultent les manuscrits et les brouillons d’auteurs, comparent les différentes éditions papier, pour finalement mélanger les observations issues d’une approche génétique et celles issues de la critique textuelle, transposant les conclusions validées pour l’étude des manuscrits médiévaux à celle des manuscrits contemporains.

PROGRAMMATION

En 2010-2011, le séminaire mensuel – vendredi 14.00 – 17.00 – porte essentiellement sur la prose (roman, nouvelle, conte, essai) et sera articulé en deux temps.

A. La première partie du séminaire (14.00-15.30) est consacrée à une réflexion collective sur les problèmes théoriques et pratiques que pose l’édition critique et génétique de textes contemporains. Deux corpus de référence (espagnol, d’une part, hispano-américain, de l’autre) servent de base à ce travail.

Nos objectifs sont les suivants : 1. confrontation des traditions nationales (philologique espagnole ; génétique française) et mise au point d’une terminologie de référence, au départ des travaux des généticiens de l’ITEM, notamment de leur élaboration d’un dictionnaire ; 2. élaboration d’un système de transcription des documents génétiques « lisible », en tenant compte des possibilités qu’offrent les supports numériques et digitaux ; 3. élaboration d’une grille susceptible de servir de référent à une collection de poche d’édition critique et génétique de manuscrits hispaniques de niveau universitaire.

B. La seconde partie du séminaire (15.30-17.00) est réservée à des interventions de chercheurs qualifiés ou de jeunes chercheurs qui travaillent dans une perspective génétique sur des manuscrits et des archives d’écrivains hispaniques contemporains.

C. Outre les six séminaires mensuels qui ont lieu le vendredi (14.00-17.00) à Paris (ITEM), deux journées d’études sont organisées : l’une, à Tours, au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR), le vendredi 21 janvier 2011, l’autre à Lille, au sein du projet Manuscrits d’écrivains, des mémoires entre deux mondes de l’équipe Cécille 4074, le vendredi 1er avril 2011.

Ce séminaire dispose maintenant d’un carnet de travail en ligne.

CALENDRIER