home @


Séismes au Japon. Imaginaire littéraire, réel et futur

14 février 2017

Comment la terre qui tremble bouleverse-t-elle les fonctions poétiques - reflet du réel, reflet d’un rapport à soi et au monde, construction d’utopies et de dystopies, etc., - et la structure même de l’écriture ? Comment les œuvres de romanciers japonais, modernes et contemporains, répercutent-elles les secousses intérieures et extérieures infligées par les séismes voire même la contamination radioactive après la triple catastrophe de 2011 (séisme, tsunami et désastre nucléaire). Quelques exemples littéraires et sociétaux permettront d’ouvrir le débat sur une littérature sismique, sur l’imaginaire collectif et individuel et sur le désastre de Fukushima tel que relaté notamment par Nadine Ribault et Thierry Ribault dans Les Sanctuaires de l’abîme et dans le film Gambarô (Courage !), documentaire, d’Alain Saulière et de Thierry Ribault, qui rassemble les paroles et les postures de survivants de la catastrophe nucléaire, fruits d’une réflexion sur la relation de l’individu à l’Etat, sur la résistance et la soumission, sur le déni, et finalement sur la menace que le désastre nucléaire fait peser sur ce qu’il y a encore d’humain en l’homme.