home @


Séminaire transfrontalier "Esthétique et Spiritualité

Thème 2014 : Enjeux esthétiques et spirituels de la commémoration

Le séminaire transfrontalier « Esthétique et spiritualité », créé en tant que séminaire transfrontalier à la rentrée universitaire 2009-2010 au confluent de plusieurs disciplines (littérature, histoire, histoire de l’art et des idées, philosophie, psychologie, sociologie des religions, éco-spiritualité, écosophie, musicologie) s’attache à l’étude des manifestations de la spiritualité (religieuse ou non) dans les faits de culture selon une double approche, chronologique et problématique, diachronique et synchronique. En effet les rapports entre esthétique et spiritualité sont à comprendre dans le cadre de l’Histoire, qui détermine et impressionne toute forme de création. L’ancrage premier et ancien des formes esthétiques dans la spiritualité étant mis en évidence, il s’agit de mener une réflexion sur la pensée occidentale issue du creuset judéo-chrétien et gréco-latin, afin d’analyser les rémanences structurelles et culturelles, ainsi que les transferts interculturels du spirituel dans l’esthétique littéraire, artistique etc. conformément aux orientations interdisciplinaires des équipes impliquées. L’année 2014 étant à l’aube d’une série de commémorations importantes en Europe autour du centième anniversaire de la Première Guerre mondiale, qui sera suivie en 2015 par le bicentenaire de Waterloo, le séminaire 2013-2014 se fixera pour objectif l’exploration de cette pratique rituelle hautement identitaire qu’est le geste commémoratif en tant que constructeur social de la mémoire. On réfléchira à la part prise par la spiritualité dans les multiples aspects de la commémoration d’un événement profane (événements politiques, guerres, catastrophes naturelles ou accidents qui ont changé le visage du monde, etc.). À cet égard, on analysera le fait commémoratif en regard de l’impact historiographique (la mémoire transmise et la question polyvalente de l’oubli), culturel (les modalités rituelles propres aux différents champs culturels, leurs interactions et incompatibilités, leur lien direct ou indirect, explicite ou implicite aux traditions religieuses), économique (le coût sociétal des commémorations, à analyser en regard de l’échelle des valeurs partagées), psychologique (le deuil à opérer, la filiation ou la dette à reconnaître), philosophique (le souci de l’avenir en lien avec le passé).