home @


Appels à projets

Appel à communication : Journée d’études « La Mostra auguestea della romanità (1937-1938), un enjeu politique et culturel »

La journée d’études aura lieu à l’Université Lille3, vendredi 13 octobre 2017, avec le soutien de CECILLE (EA 4074)

Argumentaire

Considérée par Emilio Gentile comme « la consécration de la continuité spirituelle entre la Rome antique et la Rome fasciste » [1], la Mostra augustea della romanità fut inaugurée le 23 septembre 1937 afin de célébrer le bimillénaire de la naissance d’Auguste, un an après que Mussolini, dans l’euphorie de la victoire italienne en Éthiopie, eut proclamé la renaissance de l’Empire.

Beaucoup reste à dire sur cette exposition de grande ampleur (82 salles), qui a donné lieu à la publication d’un catalogue de près de 800 pages. C’est donc à une analyse approfondie de cet événement que sera consacrée la journée d’étude, au cours de laquelle les intervenants envisageront dans des perspectives diverses le thème de la romanité et la récupération de la figure (ou du mythe) d’Auguste à laquelle se livre l’exposition. Celle-ci sera ainsi mise en relation avec des enjeux politiques ou géopolitiques précis, sera abordée dans une optique nationale ou internationale ou sera replacée dans le contexte tourmenté des années précédant la Deuxième Guerre mondiale. La « matérialité » de l’exposition ne sera pas pour autant négligée : si elle répond à un objectif idéologique évident, à un moment d’apogée pour le fascisme, elle s’inscrit aussi dans une politique et dans des pratiques culturelles de masse, dont elle est sans nul doute un exemple parmi les plus représentatifs.

Un résumé de la communication, rédigé en français ou en italien et incluant une brève présentation biobibliographique, est attendu pour le 1er février 2017. Il devra être envoyé à :

Jean-Philippe BAREIL (jean-philippe.bareil@univ-lille3.fr) ou Barbara MEAZZI (barbara.meazzi@unice.fr)

Appel à communication : Journée d’études « La Mostra auguestea della romanità (1937-1938), un enjeu politique et culturel »

Appel à communications

Colloque Les publics cinématographiques dans les aires ibéro-américaines

Appel à communication Colloque international

Les publics cinématographiques dans les aires ibéro-américaines

CECILLE Université de Lille Sciences humaines et sociales - CRIMIC Université Paris-Sorbonne

8 et 9 décembre 2016, Salle des Actes, Université Paris-Sorbonne

Conçu comme le prolongement de la journée d’étude de 2013 intitulée « La culture cinématographique dans les mondes hispaniques », ce colloque, centré plus spécifiquement sur « les publics cinématographiques », constitue une invitation à appréhender les films sous l’angle de leur réception, mais également à envisager le terme « public » de façon polysémique. Les communications pourront considérer le réalisateur comme un spectateur qui projette sa culture cinématographique ou, plus largement, artistique, dans ses films, étudier l’acteur et les personnages en tant que modèles, ou encore se centrer sur des films destinés à certains publics spécifiques. Se posera également la question de l’accès aux œuvres qui subit des modifications entrainant un nouveau rapport au cinéma à travers la diffusion sur le web, l’organisation de festivals « en ligne » ou une réinvention des projections publiques conçues comme des événements. Les liens particuliers entre spectateurs, réalisateurs et prescripteurs qui se tissent via les réseaux sociaux seront évoqués comme un phénomène ayant bouleversé les rôles traditionnellement assignés aux créateurs, critiques et spectateurs.

Appel à communication dans le document joint

Les propositions de communication (titre et résumé accompagnés d’une présentation de l’auteur) sont à envoyer pour le 15 mai 2016 à Alberto Da Silva, Marianne Bloch-Robin, Evelyne Coutel et Carlos Belmonte aux adresses suivantes :

alberto.da_silva@paris-sorbonne.fr

marianne.bloch-robin@univ-lille3.fr

evelyne.coutel@gmail.com

carlosbelmontegrey@hotmail.com

Les communications seront d’une durée de 20 minutes et pourront être en français,en espagnol ou en portugais. Les propositions seront soumises au Comité scientifique de la journée et les réponses transmises le 15 juin 2016.

Comité organisateur :

Aberto Da Silva (CRIMIC Université Paris-Sorbonne) Marianne Bloch-Robin (CECILLE Université de Lille Sciences humaines et sociales) Evelyne Coutel (CRIMIC Université Paris-Sorbonne) Carlos Belmonte (CRIMIC -Université Sorbonne Nouvelle Paris3)

Comité scientifique :

Nancy Berthier (Université Paris-Sorbonne) Álvaro Fernández Reyes (Universidad de Guadalajara) Antonia Del Rey Reguillo (Universitat de València) Geneviève Sellier (Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3) Jacques Terrassa (Université Paris-Sorbonne) Tânia Montoro (Universidade de Brasília – UnB) Noel Carvalho (Universidade Estadual de Campinas – UNICAMP)


AAC : Colloque international La Représentation du rapport Centre-Périphérie dans le roman contemporain

Appel à communication

Colloque international

La Représentation du rapport Centre-Périphérie dans le roman contemporain

Université de Haïfa, 22-23 mai, 2017

Organisatrices

Ruth Amar, Université de Haïfa, Département de Littérature Hébraïque et comparée (Israël) Françoise Saquer-Sabin, Université de Lille, Sciences humaines et sociales (France)

Appel à communication

La notion du rapport entre centre et périphérie comme celle d’espace, issues du domaine géographique, a investi le champ littéraire. Difficiles à définir, ces termes désignent des notions relatives qui se mesurent à l’écart qui les sépare. C’est cet écart que l’on se propose d’étudier dans la représentation romanesque contemporaine, fondée sur une perspective comparatiste à travers diverses aires culturelles et linguistiques.

Au cours des dernières décennies, le rapport entre le centre et la périphérie est fortement représenté dans les littératures, quels que soient leurs ancrages linguistiques et culturels. Les écrivains « voyagent » sur le pourtour urbain dans des espaces qui souffriraient d’une omission d’urbanité. Ce faisant, ils affermissent l’opposition entre le centre et sa banlieue qui apparaissent de fait comme les agents d’une requalification symbolique de la ville contemporaine. La perspective ne se limitera pas à l’espace urbain ou à la simple opposition lieu central - lieu périphérique, mais à l’ensemble des formes de représentations de l’hybridité sociale dont nous définirons les sous-ensembles à partir desquels seront étudiés les rapports d’interdépendance, de pouvoir et de domination entre hégémonie et marginalité.

Les questions posées tourneront autour de la notion de zones délimitées, mais aussi d’espaces intermédiaires. La perception de l’être humain dans sa dimension spatiale, voire sa définition même par rapport à l’espace touche à la question de l’altérité qui constitue l’une des clés de la philosophie contemporaine.

Les propositions, sous la forme d’un résumé d’une demi-page (en français ou en anglais) sont à soumettre aux organisatrices du colloque : Ruth Amar ramar@research.haifa.ac.il et Françoise Saquer Sabin : fsaquer-sabin@nordnet.fr avant le 15 juillet 2016.

Détail AAC/CFP : Cf PJ



Appel à communication : Journée d’études « La Mostra auguestea della romanità (1937-1938), un enjeu politique et culturel »

La journée d’études aura lieu à l’Université Lille3, vendredi 13 octobre 2017, avec le soutien de CECILLE (EA 4074)

Argumentaire

Considérée par Emilio Gentile comme « la consécration de la continuité spirituelle entre la Rome antique et la Rome fasciste » [2], la Mostra augustea della romanità fut inaugurée le 23 septembre 1937 afin de célébrer le bimillénaire de la naissance d’Auguste, un an après que Mussolini, dans l’euphorie de la victoire italienne en Éthiopie, eut proclamé la renaissance de l’Empire.

Beaucoup reste à dire sur cette exposition de grande ampleur (82 salles), qui a donné lieu à la publication d’un catalogue de près de 800 pages. C’est donc à une analyse approfondie de cet événement que sera consacrée la journée d’étude, au cours de laquelle les intervenants envisageront dans des perspectives diverses le thème de la romanité et la récupération de la figure (ou du mythe) d’Auguste à laquelle se livre l’exposition. Celle-ci sera ainsi mise en relation avec des enjeux politiques ou géopolitiques précis, sera abordée dans une optique nationale ou internationale ou sera replacée dans le contexte tourmenté des années précédant la Deuxième Guerre mondiale. La « matérialité » de l’exposition ne sera pas pour autant négligée : si elle répond à un objectif idéologique évident, à un moment d’apogée pour le fascisme, elle s’inscrit aussi dans une politique et dans des pratiques culturelles de masse, dont elle est sans nul doute un exemple parmi les plus représentatifs.

Un résumé de la communication, rédigé en français ou en italien et incluant une brève présentation biobibliographique, est attendu pour le 1er février 2017. Il devra être envoyé à :

Jean-Philippe BAREIL (jean-philippe.bareil@univ-lille3.fr) ou Barbara MEAZZI (barbara.meazzi@unice.fr)



MESHS



CFP : University of Pennsylvania



Calenda



Revue Germanica - Appel à contribution

Appel à contribution Revue GERMANICA

« Le théâtre de langue allemande au XXIe siècle : situation et perspectives ».

La revue Germanica (Lille-III) met en route un numéro sur « Le théâtre de langue allemande au XXIe siècle : situation et perspectives ». Il s’agit de faire un bilan de ce que les théoriciens, tels Gerda Poschmann, Hans-Thies Lehmann, ont nommé le théâtre postdramatique : quelle a été l’étendue de son influence, dans les pratiques scéniques, dans le jeu des acteurs, mais aussi dans l’écriture des dramaturges ? Cette influence se fait à l’évidence inégalement sentir selon les pays ; il s’agira ici d’en faire le constat pour la sphère germanophone.

Plus de Renseignements ; cf. document joint



Appel à communication Séminaire doctoral transfrontalier : Enjeux esthétiques et spirituels de la commémoration

Séminaire doctoral transfrontalier Thème 2014 : Enjeux esthétiques et spirituels de la commémoration

Le séminaire transfrontalier « Esthétique et spiritualité », créé en tant que séminaire transfrontalier à la rentrée universitaire 2009-2010 au confluent de plusieurs disciplines (littérature, histoire, histoire de l’art et des idées, philosophie, psychologie, sociologie des religions, éco-spiritualité, écosophie, musicologie) s’attache à l’étude des manifestations de la spiritualité (religieuse ou non) dans les faits de culture selon une double approche, chronologique et problématique, diachronique et synchronique. En effet les rapports entre esthétique et spiritualité sont à comprendre dans le cadre de l’Histoire, qui détermine et impressionne toute forme de création. L’ancrage premier et ancien des formes esthétiques dans la spiritualité étant mis en évidence, il s’agit de mener une réflexion sur la pensée occidentale issue du creuset judéo-chrétien et gréco-latin, afin d’analyser les rémanences structurelles et culturelles, ainsi que les transferts interculturels du spirituel dans l’esthétique littéraire, artistique etc. conformément aux orientations interdisciplinaires des équipes impliquées. L’année 2014 étant à l’aube d’une série de commémorations importantes en Europe autour du centième anniversaire de la Première Guerre mondiale, qui sera suivie en 2015 par le bicentenaire de Waterloo, le séminaire 2013-2014 se fixera pour objectif l’exploration de cette pratique rituelle hautement identitaire qu’est le geste commémoratif en tant que constructeur social de la mémoire. On réfléchira à la part prise par la spiritualité dans les multiples aspects de la commémoration d’un événement profane (événements politiques, guerres, catastrophes naturelles ou accidents qui ont changé le visage du monde, etc.). À cet égard, on analysera le fait commémoratif en regard de l’impact historiographique (la mémoire transmise et la question polyvalente de l’oubli), culturel (les modalités rituelles propres aux différents champs culturels, leurs interactions et incompatibilités, leur lien direct ou indirect, explicite ou implicite aux traditions religieuses), économique (le coût sociétal des commémorations, à analyser en regard de l’échelle des valeurs partagées), psychologique (le deuil à opérer, la filiation ou la dette à reconnaître), philosophique (le souci de l’avenir en lien avec le passé).

Les propositions d’intervention sont à retourner à Catherine Maignant pour le 30 septembre

Plus d’information : cf appel à contribution joint