home @


LUDOT-VLASAK Ronan

Professeur de littérature américaine

Mes travaux de recherche portent sur la circulation de modèles littéraires et culturels européens (notamment Shakespeare et l’Antiquité classique) dans l’imaginaire américain, et plus précisément sur les formes de continuité, de réinvention et de profanation que ces pratiques intertextuelles et interculturelles mettent en jeu. Mon champ d’investigation concerne tout particulièrement la fiction et le théâtre du long XIXe siècle. Je m’intéresse en outre aux usages de modèles culturels et littéraires canoniques dans la culture cinématographique et télévisuelle contemporaine. Ce travail engage une exploration théorique sur les enjeux spatiaux de l’intertextualité. Cette démarche suppose des formes de transdisciplinarité qui nourrissent une réflexion sur l’aptitude qu’ont des discours, concepts et modèles théoriques issus d’autres horizons à renouveler l’analyse des questions intertextuelles et à éclairer des objets relevant de champs disciplinaires qui leur sont traditionnellement étrangers : l’épistémologie de la géographie postmoderne, les études de genre ou certains concepts forgés par des spécialistes de l’Antiquité classique. Cherchant à m’affranchir d’une réduction du texte littéraire à ses seules conditions de production autant que d’une approche exclusivement formaliste de celui-ci, je m’emploie à explorer la possibilité pour l’écriture littéraire de mettre en crise et de reconfigurer le partage du sensible tel que le définit Jacques Rancière. Ainsi envisagée, la littérature est à même de questionner et d’ébranler les objets du savoir ; en créant des espaces du pensable, elle est aussi partie prenante de la construction de savoirs en puissance.

J’encadre les travaux de recherche d’étudiant.e.s dans les domaines suivants :
- littérature et histoire des idées dans l’imaginaire américain du XIXe siècle
- études culturelles
- études de genre
- séries télévisées
- liens entre littérature et sciences humaines
- intertextualité, canonicité et filiations littéraires

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

(2015- ) Professeur de littérature américaine à l’Université Lille 3.

(2012-2015) Maître de conférences à l’Université du Havre.

(2007-2012) Maître de conférences à l’Université Grenoble 3.

(2002-2007) Professeur en CPGE au Lycée du Parc (Lyon).

PARCOURS UNIVERSITAIRE

(12 / 2014) Habilitation à Diriger les Recherches (Université Paris-Diderot) : « Dans les parages de l’imaginaire américain : circulation et profanation des modèles européens (l’exemple de Shakespeare et de l’Antiquité classique » (Garant : Mathieu Duplay).

(11 / 2006) Soutenance de thèse de doctorat (Université Paris 7) : « Une identité nationale à l’épreuve de son héritage : la réinvention de Shakespeare sur la scène littéraire américaine (1798-1857) ». Directeur : Philippe Jaworski (Université Paris 7).

(2000) Reçu à l’agrégation externe d’anglais

(1998-1999) MPhil en études de la Renaissance (Université de Cambridge) : « From Ritual to the Shambles : the Disruption of Hunting in Shakespeare’s Henry VI plays ». Directrice : Anne Barton.

(1997-1998) Maîtrise d’anglais (Université Paris 7) : « Making Shakespeare Safe : Charles Gounod’s Second Empire Romeo and Juliet ». Directrice : Ruth Morse.

(1996-1997) Licence d’anglais (Université Paris 7).

(1996) Reçu à l’ENS de Fontenay/Saint-Cloud.

Axes de recherche

axe 1, Littérature, sens et sensation
axe 2, Voix et voies de femmes
axe 9, Les Amériques


Publications

OUVRAGES PARUS

La Réinvention de Shakespeare sur la scène littéraire américaine (1798-1857), Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2013.

(en collaboration avec Jean-Yves Pellegrin) Le Roman américain, Paris, PUF, 2011.

DIRECTION D’OUVRAGES ET DE NUMEROS DE REVUES PARUS

« The poetics and politics of Antiquity in the long nineteenth century », Transatlantica, 2015:2, URL : http://transatlantica.revues.org.

(en collaboration avec Vincent Broqua) Coordination du numéro « Shakespeare aux États-Unis : les paradoxes de l’héritage », Représentations, 12/2014 (URL : http://representations.u-grenoble3.fr/).

Science and American Literature in the 20th and 21st Centuries : From Henry Adams to John, Adams, Claire Maniez, Ronan Ludot-Vlasak & Frédéric Dumas (dir.), Newcastle upon Tyne, Cambridge Scholars Publishing, 2012.

Discours et objets scientifiques dans l’imaginaire américain du XIXe siècle, Ronan Ludot-Vlasak & Claire Maniez (dir.), Grenoble, ELLUG, 2010.

ARTICLES ET CHAPITRES D’OUVRAGES PARUS

« Bodies in agony : classical sculpture and violence in Herman Melville’s works », article accepté, à paraître dans la revue Sillage Critiques en 2017.

« Les séries télévisées au prisme de l’intertextualité : quelques perspectives sur les frontières du littéraire », article accepté, à paraître dans TV Series.

« Usages et profanations de l’Antiquité dans Battlestar Galactica », Imaginaires, n°19 (2016), p. 219-236.

(avec Sarah Hatchuel), « Shakespeare dans Candy : mais est-ce vraiment pour les enfants ? », Actes des congrès de la Société française Shakespeare [En ligne], 34 | 2016, mis en ligne le 10 mars 2016. URL : http://shakespeare.revues.org/3632.

« Entre consécration et profanation : Melville et la lettre shakespearienne », Revue Française d’Études Américaines, n°141 (2015), p. 45-55.

« Intertextuality in Tim Blake Nelson’s ‘O’ », Shakespeare On Screen : Othello, Sarah Hatchuel & Nathalie Vienne-Guerrin (dir.), Cambridge, Cambridge University Press, 2015, p. 92-106.

« De Shakespeare à Melville : insularité et intertextualité dans Typee et Omoo », Revue Française d’Études Américaines, n°140 (2015), p. 107-119.

« "In place of Shakespeare" : Shakespeare et la biographie d’Edwin Forrest à l’épreuve de ses paradoxes », Représentations (12/2014). URL : http://representations.u-grenoble3.fr.

« "What’s in a name ?" : the circulation of Romeo and Juliet in Cold Case », Literature/Film Quarterly, vol. 42, n°2 (2014), p. 451-460.

« "The first great warrior for the freedom of nations" : Jeanne d’Arc et l’imaginaire américain », Savoirs en Prisme, n°3 (2014). URL : http://savoirsenprisme.wordpress.co....

« Romulus en Amérique : recyclage et récupération des modèles antiques par John Howard Payne », RANAM, n°45 (2012), p. 65-82.

« Canon Trouble : intertextuality and subversion in Queer as Folk », TV / Series, n°2 (11/2012), p. 265-276. URL : http://revuetvseries.wix.com/tvseri....

« Too much to perform : Edwin Forrest and masculinity in Jack Cade and The Gladiator », Culture, Society and Masculinities, 4:1 (Spring 2012) (Published by the Men’s Studies Press), p. 63-75.

« "Freedom and Revenge" : the People and the Limits of American Democracy in Robert Montgomery Bird’s The Gladiator », Imaginaires, n°15 (2012), La Représentation du peuple, p. 37-151.

« Looking into "the attribute of transcendent genius" : George Henry Boker and Robert Conrad’s use of Shakespeare », Transatlantica [En ligne], 1 : 2010, mis en ligne le 16 juillet 2010. URL : http://transatlantica.revues.org/4889.

« Jack Cade de Shakespeare à Edwin Forrest : le héros dans le théâtre populaire américain du XIXe siècle à l’épreuve de ses paradoxes », RANAM, n°43 (2010), p. 157-168.

« Woody Allen’s Impossible Tragedy : Tragic Expectations and Happy Ending in Match Point », in Happy Endings and Film, Armelle Parey, Isabelle Robin & Dominique Sipière (dir.), Paris, Michel Houdiard, 2010, p. 64-74.

« Cartographies de l’imaginaire : la subversion du discours scientifique dans l’écriture melvillienne », in Discours et objets scientifiques dans l’imaginaire américain du XIXe siècle, Ronan Ludot-Vlasak & Claire Maniez (dir.), Grenoble, ELLUG, 2010, p. 113-131.

« La géographie de l’innommable ou le lieu impossible : Shakespeare et l’appropriation de l’espace américain dans Edgar Huntly de Charles Brockden Brown », in Lieux d’Amérique, Michel Granger (dir.), Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2010, p. 13-32.

« "Those deep far-away things in him" : Melville et la noirceur shakespearienne, ou la transaction des profondeurs », in L’Obscur, Françoise Sammarcelli (dir.), Paris, Michel Houdiard, 2009, p. 27-39.

« Le théâtre de Pierre : espace urbain et intertextualité dans Pierre, ou les ambiguïtés », Anglophonia, n°25 (2009), p. 39-50.

« Transactions en eaux troubles : résurgences de la voix shakespearienne dans Moby-Dick », LISA, volume 7, n°2 (2009), p. 104-116.

« "Nothing exists in itself" : Ismaël, Shakespeare et l’écriture de l’autre, ou une poétique de la relation », in La Relation, Vincent Broqua, Tatiana Weets & Elisabeth Vial (dir.), Paris, Michel Houdiard, 2008, p. 60-72.


 


Envoyer un message