home @


ROBIN Anne

Après une Agrégation d’italien, et un Doctorat en Etudes italiennes sur "La poésie rusticale du XIIIe au XVe siècle", dirigé par Claude Perrus à l’Université de la Sorbonne Nouvelle, Anne ROBIN est devenue Maître de Conférences en Littérature, Langue et Civilisation médiévales italiennes à l’Université Lille 3. Elle collabore au laboratoire CECILLE de cette même université depuis la création de celui-ci, tout en participant aux recherches du CERLIM, le Centre d’Etudes et de Recherches en Littérature Italienne Médiévale de l’Université Paris 3.


Publications

ARTICLES

1/ Articles dans revues à comité de lecture

« ‘Giovane e fresco’. Le corps désirant dans le Décaméron », Arzanà. Cahiers de littérature médiévale italienne, Les langages du corps, n°18, 2016, p. 92-107. https://arzana.revues.org/982

« Una modalità di conservazione della vita : il regimen sanitatis della brigata del Decameron », Compar(a)ison. An International Journal of Comparative Literature, Humeurs, n° I-II / 2011, 2016, p. 53-66. http://hal.univ-lille3.fr/hal-01440082

« L’effacement et le dénigrement des femmes dans le Décaméron d’Antoine Vérard (1485) », Critica del testo, XVIII / 2, 2015, p. 51-66. http://hal.univ-lille3.fr/hal-01395812

« Charles d’Anjou ou un seigneur allemand ? Dispute en vers entre Florentins (1278-80 ?). La tenson de dix-sept sonnets du manuscrit Vaticano Latino 3793 (V 882-898) », Atlante. Revue d’études romanes, Querelles littéraires et disputes politiques. Italie et Espagne (XIIIe - XVIIe siècles), Michèle Guillemont, coord., n° 2, 2015, p. 11-36. http://cecille.recherche.univ-lille...

« Le corps exilé dans le Décaméron : corpus alienum », Arzanà. Cahiers de littérature médiévale italienne, Ecritures de l’exil dans l’Italie médiévale, Anna Fontes Baratto et Marina Gagliano, éd., n° 16-17, 2013, p. 285-301. http://arzana.revues.org/225

« Boccace et les médecins du Décaméron », Chroniques italiennes web19, n° 1, 2011, p. 1-19. http://chroniquesitaliennes.univ-pa...

« Li sei contenti de Galeotto del Carretto (1499-1500 ?). Une expérience dramaturgique originale », Revue des Etudes Italiennes, n° 55, 2009, p. 3-20. http://hal.univ-lille3.fr/hal-01395797

« Exercices de style pour hypothèses courtoises : les chansons 1 et 16 et la lettre V de Guittone d’Arezzo (vers 1260-1265 ?) », Arzanà. Cahiers de littérature médiévale italienne, Poésie et épistolographie dans l’Italie médiévale, Anna Fontes Baratto, éd., n° 12, 2007, p. 37-49. http://www.persee.fr/doc/arzan_1243...

« Espoirs gibelins au lendemain de Bénévent : les tensons politiques florentines (1267-1275 environ) », Arzanà. Cahiers de littérature médiévale italienne, La poésie politique dans l’Italie médiévale, Anna Fontes Baratto, Marina Marietti et Claude Perrus, éd., n° 11, 2005, p. 47-60. http://www.persee.fr/doc/arzan_1243...

« Le refus du dialogue : les sonnets 37-49 de Guittone d’Arezzo », Arzanà. Cahiers de littérature médiévale italienne, Les voix multiples. Du conflit au dialogue, Marina Marietti et Claude Perrus, éd., n° 9, 2003, p. 43-64. http://www.persee.fr/doc/arzan_1243...

2/ Article dans actes de colloques ou de journées d’études :

« Le Décaméron, de la traduction de Laurent de Premierfait (1414) à l’imprimé d’Antoine Vérard (1485) : une progressive transformation du livre, une progressive substitution de son enseignement », in Boccace et la France, Actes du colloque des 24-26 octobre 2013, Université Paris 3, Firenze, Franco Cesati (à paraître en 2017).

« Le féminin dit la parole d’une révolte. Programme-Penthésilée : Entraînement pour la bataille finale de Lina Prosa », in Camille Dumoulié, Anne Robin et Luca Salza, dir., Croisement d’écritures France-Italie. Hommage à Jean-Paul Manganaro, Sesto San Giovanni, Editions Mimesis, 2015, p. 183-197. http://hal.univ-lille3.fr/hal-01395849

« Voir la ville : topographies urbaines dans le Decameron », in La città nel Decameron, Atti della giornata di studi (16 ottabre 2009), a cura di Alessandro Vettori, Paris, Istituto Italiano di Cultura, 2010, p. 13-25. http://hal.univ-lille3.fr/hal-01399453

« La citation parodique de la Divine Comédie dans le Simposio de Laurent de Médicis », Cahiers d’études romanes, nouvelle série, n° 5 : La citation n° 2, 2001, p. 33-48. http://etudesromanes.revues.org/3143

« Une innovation sicilienne », In’hui, Les métamorphoses du sonnet, n° 52-53,1999, p. 5-12.

3/ Autres articles

« Boccace, Le Décaméron, traduction d’Antoine Le Maçon, Rouen, Thomas Daré, 1603, et Il Decamerone, Londres (Paris, Laurent Prault), 1757 », in Cécile Martini, coord., 13 livres / 26 regards et plus encore…, Catalogue de l’Exposition d’ouvrages anciens, Bibliothèque universitaire centrale, du 14 septembre au 4 octobre, Villeneuve d’Ascq, Imprimerie Lille 3, 2013, p. 21. http://hal.univ-lille3.fr/hal-01399459

« Les sonnets rustiques véronais de Giorgio Sommariva (vers 1470-1490) », P.R.I.S.M.I., La Renaissance italienne, Images et relectures, Mélanges à la mémoire de Françoise Glénisson-Delannée, n° 3, 2000, p. 45-57.

COORDINATIONS D’OUVRAGES :

Boccace et la France, Actes du colloque des 24-26 octobre 2013, Université Paris 3, a cura di Philippe Guérin e Anne Robin, Firenze, Franco Cesati (à paraître en 2017).

Compar(a)ison. An International Journal of Comparative Literature, Humeurs, Giancarlo Alfano, Anne Robin, Michèle Guillemont, Roland Béhar, éd., n° I-II / 2011, 2016, 211 p.

Croisement d’écritures France-Italie. Hommage à Jean-Paul Manganaro, Camille Dumoulié, Anne Robin et Luca Salza, dir., Sesto San Giovanni, Editions Mimesis, 2015, 235 p.

TRADUCTIONS :

« Premières lettres du Nonce apostolique de Lisbonne au lendemain du tremblement de terre (lettres des 4, 11 et 18 novembre, 2 et 23 décembre 1755) », Atlante. Revue d’études romanes, Le tremblement de terre de Lisbonne en 1755, Perceptions d’un événement, Coordonné par Olinda Kleiman, Philippe Rousseau, André Belo, n° 1, 2014, p. 262-282. http://cecille.recherche.univ-lille...

Guittone d’Arezzo, « chansons 1 et 16, Lettre V, textes et traductions », Arzanà. Cahiers de littérature médiévale italienne, n° 12, 2007, p. 50-63.

Orlanduccio Orafo et Pallamidesse di Bellindote « Tenson », Monte Andrea et Schiatta Pallavillani « Tenson », Monte Andrea et un Anonyme « Tenson », Cione Baglioni et Monte Andrea « Tenson » (1267-1275 env.), textes et traductions, Arzanà. Cahiers de littérature médiévale italienne, n° 11, 2005, p. 62-79.

Michele Luzzati, « Histoire et mémoire des Juifs en Italie du Moyen Âge au XXe siècle », Tsafon. Revue d’études juives du Nord, Dossier : Présence et culture des Juifs en Italie, 2004, n° 48, p. 15-36.

Nicolò Pasero, « Honnir les racines. Portrait de petit bourgeois du XIIIe siècle », in Portulan, Gênes carte politique et poétique, édité par Carlo Arcuri et Giorgio Passerone, Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2004, p. 133-137.

Anonyme Genois, « Quodam moto notabile de barba » (XIIIe siècle), ibidem, p. 138.


 


Envoyer un message