home @


Anthologie d’écrivaines israéliennes

Conçu et préfacé par Ziva Avran

Métropolis (Genève) – page de l’éditeur

ISBN : 978-2-88340-178-5 • 2008 • 256 pages

Enfance, adolescence, premiers émois, maternité, célibat, vie conjugale sont au centre de cette Anthologie d’écrivaines israéliennes. Il y a dans ces récits, certes, une sensibilité féminine, parfois même féministe, qui traite ainsi de toutes les étapes de l’existence, mais en toile de fond, à travers les récits de vie, se lit également une réalité israélienne, entre autres la mort, omniprésente, qui traîne un peu partout, parfois quotidienne et violente, même si elle n’est jamais évoquée explicitement, parfois comme stigmate indélébile de la Shoah.

Pour cette première anthologie de textes traduits en français, Ziva Avran a réuni treize auteures d’univers et d’âge composites, et à travers ces treize voix de femmes, elle a cherché à témoigner non seulement de leur talent d’écriture mais aussi de la vitalité de la littérature au féminin en Israël.

« 20° voire plus », Léa Aini

« Un bon coin », Ruth Almog

« L’ironie du sort », Gafi Amir

« Oups ! », Daniela Carmi

« La jeune fille en minijupe noire et le jeune nabot à la voiture blanche », Orly Castel-Bloom

« Pommes au miel », Yehudith Hendel

« Schlafstunde », Judith Katzir

« La tonte », Savyon Liebrecht

« Une odeur de pommes de pin », Mira Magen

« La femme du psychiatre nage dans le bonheur », Miri Rozovsky

« Jouez-moi L’Appassionata », Judith Rotem

« Alliance », Nano Shabtaï

« Mrs Robinson Crazy », Nurith Zarchi

On lira les critiques littéraires de cet ouvrage sur le site des éditions Métropolis