home @


Imposture littéraire et stratégies politiques : le Conseil d’Egypte des Lumières siciliennes à Leonardo Sciascia

Camilla Cederna, 1999 Paris : Champion

A la fin du XVIIIe siècle sont publiés à Palerme plusieurs volumes du Codice diplomatico di Sicilia (1789- 1792) et du Libro del Consiglio d’Egitto (1793). Présentés comme fidèles traductions de documents d’importance capitale pour la reconstruction des origines de la nation sicilienne pendant les dominations musulmane et normande, ces ouvrages ne sont en réalité qu’une invention l ittéraire du chapelain maltais Giuseppe Vella. Cet épisode est ici reconstruit dans son contexte politique et culturel, sur base de documents de l’époque, pour la plupart inédits. L’auteur met en évidence ses implications en ce qui conceme l’histoire et la théorie de la traduction, la relation entre histoire et imposture, les stratégies linguistiques et littéraires dans le contexte politique et culturel italien au XVIIIe siècle. Le récit qui est parfois caractérisé par des situations et des personnages rocambolesques et humoristiques, mène le lecteur des controverses de l’âge des Lumières en Europe jusqu’aux réflexions plus récentes développées dans le roman de Leonardo Sciascia, Le Conseil d’Egypte (1963).