home @


La Décolinisation britannique

perspectives sur la fin d’un empire - 1919-1984

Richard Davis, Trevor Harris et Philippe Vervaecke

Farenheit Books, page de l’éditeur

ISBN : 2-9540-9191-6 • 2012

Unique par son format bilingue, ce livre se décline en cinq chapitres thématiques, chacun composé de trois sections : une première, en anglais, intitulée THE STORY, qui couvre les événements incontournables ; une deuxième, en français, ANGLES D’APPROCHE, qui fournit un cadre analytique ; et une troisième, en anglais, KEY ELEMENTS, qui présente de manière condensée mais précise les points essentiels — les grands noms, événements et concepts du chapitre.

Présentation

En l’espace de quelques années seulement, au milieu du XXe siècle, plus d’une centaine de pays ont accédé à l’indépendance. Ces transformations ont eu des répercussions profondes et durables sur tous les pays directement concernés – anciennes colonies, protectorats, dominions, et anciennes puissances coloniales.

Pour la Grande Bretagne, alors à la tête du plus grand des empires européens, la décolonisation a d’abord été synonyme de déclin sur la scène internationale. Pour les pays colonisés, la rupture, tantôt radicale et précipitée, tantôt plus partielle et graduelle, n’a pas été moins complexe. Partout, le processus de décolonisation a touché, à des degrés divers, l’ensemble des sociétés concernées.

Tout en reconnaissant la pluralité des histoires de l’Empire, ce livre tente de retracer le pourquoi et le comment de sa chute – l’évolution du processus, depuis les premiers mouvements anti-impérialistes jusqu’au transfert de souveraineté, à travers les méandres des réorientations de la politique coloniale. C’est une histoire de violence, de répression et de domination, mais aussi de résistance et de libération qui a mobilisé à l’époque, parfois jusqu’au conflit armé, modérés et radicaux, réformateurs et réactionnaires, farouches défenseurs de l’Empire et anti-colonialistes.