home @


Traduction et Médiation : Études sur le Lexique et la Traduction

L’axe traduction s’inscrit de façon presque naturelle dans la perspective interculturelle qui est celle du laboratoire puisqu’il fédère des membres issus d’aires linguistiques et culturelles différentes qui s’intéressent à l’échange, aux passages des frontières et à la construction commune, dans la différence, de divers objets matériels ou symboliques. Les solidarités mobilisées par ces constructions, sans que les tensions qui les accompagnent soient négligées, doivent nécessairement être prises en compte mais ce sont surtout les phénomènes liés à la créativité qui vont être au centre de l’attention des chercheurs de l’axe 4.

L’axe 4 se propose de poursuivre sa participation à la formation à et par la recherche, de s’inscrire dans le projet d’établissement « Travail et création » et de rayonner sur le plan international. L’idée de « Travail et création » est centrale et sous-tend les travaux. En effet, l’axe 4 s’intéresse à la fois au devenir et à l’évolution de la traduction et des pratiques traductives tout en tenant compte de la dimension historique par l’étude des traducteurs et de la traduction du passé. Ainsi, la figure d’Auguste Lacaussade, traducteur du XIXe siècle, fera l’objet d’une collaboration avec l’Université de Wrocław (Pologne), le Centre de Recherches et d’Etudes sur les Sociétés de l’Océan Indien (Université de La Réunion) et Paris 3 (laboratoire PRISMES). Il s’agit de répondre à la question : Quels étaient les outils et le travail de traducteur par le passé ? Mais dans le même temps, la dimension prospective ne sera pas négligée, et il s’agira de s’interroger sur la façon dont il est possible de développer des outils permettant de mieux traduire ou de mieux comprendre le métier de traducteur aujourd’hui et demain. Ce sera l’objet du Séminaire de l’Ecole Doctorale (1er semestre 2014) qui se propose de réfléchir sur le lien entre travail et création. Il s’agit de proposer un modèle de travail créatif inter-linguistique qui parle d’élargissements, extensions, évolutions, multi-dimensionnalités…, plutôt que de copies, remplacements, recréations, emprunts. En effet, les nouvelles technologies de communication, publication et travail collectif exigent un renouvellement des théories traductologiques par rapport à la création dans le contexte des intertextualités plurilingues et transculturelles de plus en plus ‘présentes’ et ‘synthétiques’.

Portfolio

Couverture de Les Aventures de Huck Finn 1886