home @

Goldoni et le genre sérieux : entre dénégation et reconnaissance

par CEDERNA Camilla , janvier 2007

dans « Carlo Goldoni et la France : un dialogue dramaturgique de la modernité », Revue des études italiennes, L’age d’homme, nouvelle série, tome 53, n. 1-2, janvier-juin 2007, p. 97-105.

Goldoni et le genre sérieux : entre dénégation et reconnaissance

Comment expliquer l’hostilité rencontrée par Goldoni en France de la part des Encyclopédistes, alors que sa réforme du théâtre tout à fait dans l’esprit des Lumières, aurait plutôt dû susciter leur intérêt et leur approbation ? Un rideau épais de préjugés, de ressentiment et d’incompréhensions, cristallisés autour de l’affaire du Fils naturel (1757), a empêché qu’un dialogue fructueux se tisse entre le milieu français des Lumières et Goldoni, et que sa contribution fondamentale à la réforme du théâtre et notamment à l’élaboration d’un nouveau genre, le « genre sérieux », soit reconnue. À l’exception de Voltaire et de Louis-Sébastien Mercier qui lui rendirent hommage dans leurs écrits théoriques et dans leur théâtre.