home @



1755 – O Grande Terramoto de Lisboa de Filomena Oliveira et Miguel Real (2006) : un drame historique d’hier et d’aujourd’hui

Marie-Noëlle Ciccia

Résumé

L’intrigue fictionnelle de 1755 – O Grande Terramoto de Lisboa, pièce de Filomena Oliveira et Miguel Real, prend place au sein des événements dramatiques du tremblement de terre de Lisbonne, convoquant pour ce faire des figures historiques réelles, mêlées à des personnages issus de l’imagination des auteurs. Cependant, si le séisme est symboliquement placé au centre de la pièce, c’est, certes, en raison de sa gravité, mais surtout en raison de ses répercussions politiques et sociales, exceptionnelles au point que le Portugal les subirait encore aujourd’hui. Filomena Oliveira et Miguel Real affirment en introduction à l’édition du texte avoir voulu faire réfléchir leurs contemporains sur la mentalité portugaise actuelle découlant, selon eux, de la politique pombaline imposée à la suite de la catastrophe. Ce drame propose donc une lecture politique liant théâtre, temps et histoire. L’objectivité historique affichée ici se double d’une volonté didactique d’interpréter les faits, volonté qui ne néglige pas l’appel à la sensibilité du spectateur, associée à sa capacité d’établir des comparaisons entre la situation de l’époque et l’actualité. C’est bien le temps de l’écriture qui fait le sens de l’événement historique. Filomena Oliveira et Miguel Real ont produit une sorte de drame romantique théâtralisant leur discours politique bâti sur la défense d’une société civile portugaise en proie à la crise économique du début du XXIe siècle. Ils considèrent que, comme au XVIIIe siècle, un pouvoir fort impose, du haut, règles et lois censées moderniser le pays, tout comme Pombal a infligé sa politique de redressement post-séisme à une société qu’il voulait par la force ériger en nation moderne.

Mots-clés

Carvalho e Melo (marquis de Pombal), Filomena Oliveira, Miguel Real, tremblement de terre de Lisbonne

Texte complet :



    Atlante : Revue d’études romanes                 ISSN 2426-394X                 atlante.secretariat@gmail.com