home @



Le tremblement de terre politique (1755-1759) « Le Portugal accablé et ébranlé »

José Subtil

Résumé

L’article décrit les énormes conséquences politiques du séisme dans le gouvernement du Portugal, à l’origine d’une centralisation politique sans précédent, conduite dans les années après 1755 par le groupe du secrétaire d’État Sebastião José de Carvalho e Melo (futur comte d’Oeiras et Marquis de Pombal). Si la plupart des aspects de cette centralisation sont bien connus, l’article montre l’enchaînement presque vertigineux d’événements que le séisme a rendus possibles : mesures d’exception suivies de conspirations contre le ministre Carvalho e Melo, tentative d’attentat contre le roi, suivie de répression brutale contre la grande noblesse et la Compagnie de Jésus. L’auteur montre très concrètement comment la destruction physique des lieux du pouvoir (le palais royal, les tribunaux et les conseils) a permis une action politique nouvelle, basée sur l’accaparement de compétences par les fidèles du ministre et le développement du pouvoir des intendants, au détriment des formes traditionnelles de décision politique et d’administration de la justice.

Mots-clés

attentat, Carvalho e Melo (marquis de Pombal), jésuites, séisme, tremblement de terre de Lisbonne, 1755

Texte complet :



    Atlante : Revue d’études romanes                 ISSN 2426-394X                 atlante.secretariat@gmail.com